Forum des Terres d'Asylum Roleplay Francophone
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Soigné par les Esprits...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kalinia

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 09/03/2015
Localisation : les bois d'Asylum

MessageSujet: Soigné par les Esprits...   Jeu 21 Mai - 8:31

Comme tous les jours depuis sa rencontre avec le chaman, Nien allait se ressourcer dans le cercle de pierres. En approchant, elle entendit des voix inconnues qui accompagnent celle du  chaman, elle se glissa donc, le plus silencieusement possible derrière un arbre, toujours un peu méfiante devant des inconnus.
      -J'ignore ce qu'il s'est passé. Disait la femme en haussant les épaules. J'ai déjà vu des humains de notre monde se transformer après une morsure, rapidement, et jamais cela n'a été vu, un échec... mais.... il guéri si vite, déjà avant, je ne comprends pas. Tous ses os ont été rompus et pourtant il marche déjà.
      -Cette capacité n'est pas naturelle chez les miens...  Répondit l'homme en secouant doucement la tête. J'ignore d'où elle vient... je me disais que .. peut-être.. c'est cela qui aurait bloqué ce changement?
       -Cette capacité est ... l'un des aspects du pouvoir qui est nôtre une fois le don reçu, Il s'agit d'un pouvoir de régénération surnaturel propre à tous les … dit a son tour Crocrouge s'interrompant brusquement, en percevant une odeur de vieux.
Il était perplexe, l'odeur était diffuse et étouffée par celle d'un vêtement qui était probablement resté enfermé pendant des lustres. Cette odeur, l'avait-il déjà senti quelque part ou sur quelqu'un ? Chercha dans ses souvenir olfactif de longues secondes, la femme n'avait rien senti bien qu'ayant un odorat aussi puissant que celui du chaman,si ce n'est plus au vu de l'arrondi de son ventre. Enfin, Elle était un peu perdue avec ses sens  depuis que son compagnon était blessé.
      -je n'avais jamais vu cela chez les nôtres ou chez les transformés, cela ne vient pas de nous, il devait l'avoir déjà en lui,[/i] reprit-elle voyant que le chaman ne parlait plus.
La jeune fille des bois s’accroupit en faisant le moins de bruit possible, trouvant étrange que le chaman s’arrête de parler au milieu d'une phrase, puis la conversation reprit bien que l'homme aux grand pouvoir gardait à l'esprit l'odeur.
      -Un nouveau don ? Dit-il.
      -J'ignore d'où cela vient, nous voulions rencontrer quelqu'un avec... je ne sais pas, une aura de...lecture, qui pourrait lire en lui pour nous aider au moins à comprendre...
      -Il me faudrait déterminer l'origine ou la source de cette capacité ... faute de connaître le royaume, le monde, d'où vous provenez, car mes connaissances se limitent à celles du miens et aux esprits des lieux où je demeure à dire vrai, je ne puis que difficilement envisager une ... solution, dit-il, se caressant le menton, visiblement bien ennuyé
      -J'aimerais comprendre... et si quelqu'un peut soigner mes os encore fragiles... beaucoup de questions, c'est la première fois que je découvre cette faculté, mais je n'ai que rarement été blessé auparavant.. ajouta le compagnon de la femme en s’appuyant sur son bâton et s'agrippant sa femme.
      -Peut-être connais-tu quelqu'un qui pourrai le soigner rapidement? Avec de la magie peut être ? [/i]Dit-elle alors que Nien s'approcha pour mieux entendre.
La femme allait répondre, mais sursaute et mettant son bras devant son mari se retourne, sur ses gardes et les crocs sortis, menaçante, et déclara qu'une personne les espionnait, juste après que les pas crissèrent silencieusement sur les feuilles mortes et la brume de dissipe plus loin qu'elle l'aurait voulut, trop proche son odeur l'avait trahir, Crocrouge aussi l'avait reconnue et lui lança d'approcher. Elle se redressa et avança calmement, prenant soin de passer au loin de la femme qu'elle ne connaissait pas et qui lui montrait de longs crocs. L'homme aussi s'était retourné, méfiant, il restait derrière sa femme, un grand nombre ses os étaient cassés, ses muscles et chairs meurtries, il n'était pas en mesure de fuir ou se défendre. Se voulant rassurant le chaman s'empressa de préciser qu'il s'agissait d'une amie et qu'ils n'avaient rien à craindre, la demoiselle les salua, un peu honteuse de sa façon d'agir.
Crocrouge, répondit à son salut et lui présenta le couple,  Tiana et Katsuto, lui précisant qu'ils étaient  en quête de connaissances et d'aide. Méfiant, Katsuto observait Nien trouvant curieux qu'elle fasse partie de la forêt ou du moins de l'univers de Crocrouge et fini par lui faire un signe de la tête en lui disant "salut à toi...". Nien regardait le chaman en disant que la femme était double, comme comme lui. La femme ne dit rien, détestant les étrangers, elle restait sur ses gardes, un regard méchant fixé sur la jeune femme, toujours devant son  homme, prête à bondir sur la jeune femme qui répondrait au bonjour de son mari d'un sourire intimité par le regard de Tania.
      -Considère Nien avec bienveillance, dit l'être de la forêt. Comment te portes-tu ce jour Nien ?
      -Je puis te soigner. affirme le chaman. Par les pouvoirs qui me sont conférés, faveurs des esprits. Ceci dit, cela complique bien des choses pour la guérison de l'enfant.
       - Moi être bien, répondit-elle, mais compagnon de dame pas bien
      -Je vais prononcer les incantations requises pour le soigner, tu peux rester et observer si tu le désire, cela sera bon pour ton enseignement.
      -Tu... peux le soigner maintenant ?[/i] montrant sa surprise et oubliant un instant la demoiselle.
        -Moi, peux faire chose comme toi? répéta elle avant de  mettre son doigt sur la bouche pour faire comprendre qu'elle sait qu'elle ne doit pas parler pendant les incantations
      -Nien possède le don, tout comme moi, elle peut voir et parler aux esprits, en ces bois d'entre tous est-elle bénie. Puis, il opina à la question de Tiana, Je puis le traiter de suite, Katsuto allonges toi sur la table de pierre et j'opérerai de ma magie. Il ajouta pour Nien, observe et apprend Nien, car la magie sera au cœur de ton éveil, toi aussi tu pourras la manier.
      -Tu... Commença Katuto, Comment? qu'est-ce que tu vas me faire?  regardant crocrouge à la fois perplexe et méfiant, puis se trouna vers Tiani.
La lycan tendit le bras devant son mari, prise d'une certaine angoisse, savoir que des choses qu'elle ne contrôle pas allaient être faites à son conjoint l'a perturbait fortement. le shaman en sa qualité de guérisseur et fin psychologue les rassura de son mieux, en expliquant qu'il allait employer les faveurs qui lui sont accordées par les esprits afin de soigner Katsuto de son mal, il ajouta qu'il ne demanderait aucun règlement, d'aucune sorte car le don de guérir ce qui sont dans le besoin ne se monnaye pas. la demoiselle restait bien sage, attentive à chaque mots, chaque geste, les mains dans le dos, comme une petite fille concentrée devant le maître d'école.
      -Approchez. leur demanda le chaman
      -c'est.. c'est sans danger? demanda l''homme blessé , qui regardait sa compagne et don l'angoisse se lisait dans ses yeux,  il ne savait rien de ces esprits. Il attendait l'aval de Tiana.
Ils avancèrent jusqu’à l’impressionnante table de pierre, Tiana et Katsuto venaient de se décider, sans même se parler,  qu'il accordaient leur confiance au chaman. L'homme concéda la table un moment trouvant qu'elle ressemblait fortement aux autels de sacrifice rituel qu'il avait vu durant ses études et s'en mordit la lèvre inférieur. Il claudiqua tout de même jusqu’à la table en soupirant, cherchant toujours le soutient du regarde de sa femme. Puis se hissa sur la table s'aidant du bâton qui lui servait cane.
      -Couches toi sur la table, sur le dos, demande le shaman.
Nien, qui s'était placer porche de son maître à penser regardait la louve, qui avançait pour se placer proche du patient, sa démarche hésitante trahissait sa peur. Elle n'osait pas aider son mari à s'allonger sur la table, lorsqu'il fut enfin le dos en contacte avec la pierre glacée, Crocrouge dit à Nien sur un ton professoral qu'avant d'opérer quelques soins, il convenait toujours d'identifier la source du mal qui tourmente un individu, que les faveurs des esprits doivent être utilisées avec discernement, jeter un sortilège de soin intensif sur un être empoisonné est aussi utile que de donner de l'eau à boire à un poisson. Puis commença à palper l'homme, qui gardait le regard fixe  plongés au plus profond des yeux de sa femme, cherchant sans doute un réconfort, un soutient ou simplement la garantie d'une défense.
Trouver les lésions internes était un exercice difficile qui risquait, de plus, d’être faussé pas les bandages modernes et la capsule de soin que l'estropié avait pris. Le lycan investi du pouvoir des esprits resta un long moment, palpant les jambes, les bras , les muscles demandant l'aide des esprits. Il se fait finalement aux précisions du couple. Tiana avait suivie l'evotultion des mains du soigneur sur son mari, la jeune femme aussi, elle aurait voulut toucher l'homme pour détecter les fractures, mais bien sûr le maître ne la laissa pas faire, ne contrôlant pas ses pouvoirs la jeune fille auraient pu le blesser plus gravement, le moindre contact pourrait provoquer dans le corps de Katsuto des ondes de douleur, comme se diffuse l'onde d'un ricochet  à la surface de l'eau. Le shaman s'attarda sur des traces de brûlure étrange qui fut expliquer par l'homme comme des techniques de soin de son peuple. Il hésita mais laissant finalement échapper qu'il s’agissait de machine,  laissant perplexe le shaman.
       -Je vais user d'un sortilège de soin intensif, déclarat-il, le même que celui employé pour ramener à nous le nain Kadath lorsque des traumatismes l'avaient cloué au lit.
Katsuto hocha la tête mais les sortilèges pour lui aussi obscure que les machines, alors il attendit, le sort était jeté, il était trop loin pour renoncer à lui de faire confiance...d'assumer et d'aller au bout
       -La gestuelle et aussi importante que les paroles Nien, écoute et ouvre grand tes yeux, dit CrocRouge toujours sur son ton professoral, Il s'agit d'une prière et d'une incantation.
Puis commença à d'esquisser des arabesques dans l'air de sa main gauche et entonna sa prière. Tout comme Nien, Tiani écoutait, si elle avait était sous sa forme animal, Tiana auraient été couchée,  ses oreilles en arriére, les yeux fixes sur celui qui fait battre son cœur. Elle lui soufflait, "tout va bien", autant pour le rassurait que ce rassurait elle même, mais ce qui l’apaisait réellement, c'était sa main, qui instinctivement se posait sur son ventre déjà rond.
Le chaman, qui avait fini sa prière commençait à prononçait à voix basse des paroles en sylvanien. Un bas murmure qui résonnait comme une liturgie monastique, un ultime demande destinée aux esprits, sa main droite agrippait fermement son bâton de bois noir. Nien qui reconnaissait d'instinct quelques mots, regardait les mains, la position des doigts du shaman qui poursuivait ses incantations, elle suivait le rayon bleuté, que elle seule voyait. Cette énergie spirituelle de la grâce ainsi tracée s'estompait peu à peu laissant place à un brume blanchâtre légèrement lumineuse que Crocrouge se focalisait autour de son bâton. Il poursuivie ses incantations et arabesques jusqu’à ce que la brume se transmette peu à peu au blessé. Qui ne pouvait s’empêcher de suivre les mouvements gracieux, en parfait accord avec l'essence mystique du lieux. Lui qui était si familier de la technologie. Là, il était impressionné, presque apeuré par ce qui se passait... il s'agissait de magie, c'est alors qu'une sorte de chaleur commença à le baigner. il ferma les yeux pour mieux ressentir le bien-être au maximum et pour pouvoir retranscrire cette expérience. Sa compagne tremblait légèrement sur ses jambes, grimaçant, ressentant une vive gène dans le ventre, comme si ça s'agitait la dedans, mais elle essaya de ne rien montrer et de se concentrer sur ce que fait le shaman. Le sortilège prenait forme, le chaman vit les runes invisibles gravées sur son bâton n’illumines, focalisant le flux magique qui accentue l'onde de douceur bienfaisante qui se rependait dans le squelette de Katsuto. ((Dés : 97))
" />
Alors que l’incantation était à son apogée, il  se sentait comme dans un rêve alors que le cocon lumineux l’envahissait et le baignait d'une chaleur bienveillante, cela lui rappelle ces moment où il avait testé certaines drogue, son esprit s’envole et s'élever dans un lieux baigné par les âmes invoquées. Il restait comme anesthésié et soudain! Il ressentit les bienfaits, les os se ressoudaient puis l'énergie se transmit au chair meurtrie, le processus de régénérait les tissues endolories. L'invocation touche à son terme alors que le sortilège agit, il leva sa main alors que la brume illuminée scintille autour de lui, signe que la magie opère en chaque parcelle de son anatomie.
Les runes et incantations qui flottent dans l'air atteigne le pouvoir brut de Nien, des filament de magie bienfaitrice se tissent entre elle et l'homme,  sans qu'elle s'en rende compte, sa magie de soigne pas mais apporte un onde qui détend et procure les bienfaits d'une nuit de sommeil.
Enfin le chaman finit par lever sa main, le temps de l'incantation fut relativement court mais vraisemblablement long pour un sortilège curatif, sans doute en raison de la nature intensive des soins prodigués. Katsuto lâchât un soupire de bien être en retombant de son nuage, la brume se dissipait, le sort s'arrêtait, Il se sentait revigoré, bien que encore un peu dans les vapes mais il se sentait curieusement bien.
Tiana s'arrêta de trembler net, elle se sentit soulagée de tout, probablement un effet secondaire des émanations mystiques. Elle regardait toujours le chaman et son époux, elle osa à nouveau s'approcher "tout va bien ? chéri comment tu te sens ?". Le shaman examina alors le patient des yeux, puisque la dame avait posé la question la première, il attendit les retours de l'homme, faisant signe à Nien d'approcher pour qu'elle puisse se rendre compte par elle même de la portée du sortilège.
Elle s’exécuta,regarda l'homme qui lui semble bien mieux, et déclara à voix basse "Esprit être bon et grand " le regarde cherchant les lésions de l'homme qui de redressait. Il cligna plusieurs fois des yeux et regarda son aimé, se sentant maintenant serré dans les bandages, il remonta son pantalon pour en retirer un... ses mouvements était de nouveau fluides, la douleur avait disparu... il balbutia, halluciné par le miracle "je.. je ne sens plus rien, je vais bien je crois... c'est incroyable".
Tiana laissa échapper un petit soupire de surprise et de libération "c'est.... wow…", elle était impressionnée. Posa ses mains sur son mari avec précaution et levant les yeux vers le shaman.
     -c'est fou... je n'en crois pas mes yeux…
     -je suis guéri... je ne sens plus rien... c'est incroyable
     -Remercies les esprits, grâce à eux tes meurtrissures ne sont plus
     -jMoi pouvoir faire chose comme toi?
     -Oui, et tu pourras sans doute faire d'avantage que moi encore si tu t'y consacres pleinement Nien, car il est en ton pouvoir de guérir, c'est le pendant de ceux dont l'esprit-guide est un symbole d'empathie.
Katsuto prit la main de Tiana et lâchant sa cane en se tournant vers elle avant de se relever. La stature à nouveau solide, le dos droit, il enlaça sa femme, heureux.
     -L'homme est guéri mais l'enfant reste à guérir, ajouta le chaman, je ne sais pourquoi la transformation ne s'est faite chez lui, c'est extraordinaire. Mais peut-être que les gens de l'Académie, et en particulier Mirwahia la nécromancienne blanche, pourrait apporter une réponse.
     -Mirwahia! Répéta katsuto, je retiens... j'irai la questionner... car si j'ai survécu... notre tentative a échouée et tout reste à faire pour notre bébé, dit-il avec un ton plus grave, à nouveau tourné vers sa femme,je suis guérrie, mais notre quête reste inachevée.
     -Cette Mirwahia ? tu crois qu'elle saura nous aider ?
      -Mirwahia connait des façons propre à la vie et la mort, parlez-lui de la solution que je vous avais proposé, cela l'inspirera peut-être dans la recherche d'un moyen alternatif auquel elle pourrait apporter son concours
     -Allons y maintenant que tu vas mieux… dit Tiana en prenant son mari sous le bras
      -Savez-vous où se trouve l'Académie ?  Elle s'y trouve  sûrement actuellement
     -oui, prés du port, je sais ou c'est! Affirmat la louve, qui aimait se balader auprès de l'eau dans l'animation des docks.
     -je dois te remercier... tu m'as soigné... je.., le miraculé hésita in instant, Je te dois quelques chose pour ça?
     - tu n'imagines pas ce que tu as fait pour nous, vraiment... merci…
      -Tu ne me dois rien d'autre que la reconnaissance de l'amitié, et un respect certain pour les esprits. Vas avec Tiana et sollicitez Mirwahia à l'Académie, ceci fait vous reviendrez et m'indiquerez ce que la jeune mage aura proposé, cela sera utile si un tel cas se présente à l'avenir, répondit le chaman, ses lèvres charnues ourlant un sourire. Je ne le sais que trop, protection et guérison, mais l'heure est à la hâte, en toi grandit une vie qui est menacée, hâtez vous et revenez pour m'en informer.
     - vous avoir chance, Croc rouge être grand homme, dit la jeune Nien.
     -Bien sur, nous aurons grande joie de te convier à sa mise au monde, répliqua Tiana en hochant la tête, souriant au shaman qu'elle considère maintenant comme un de ses frères.
     -Ce sera un jour de joie
     - Nous irons trouver cette femme, merci encore ... Et, que les esprits vous protègent...dit Katsuto se disant que ça devait être bienvenu de les saluer ainsi. Merci encore…, puis se tourna de nouveau vers sa louve. Tu veux chercher Mirwahia dès ce soir ?
     -Oui chéri il le faut, hâtons nous!
     - Que les esprits vous veillent Tiana et Katsuto, revenez nous vite que nous sachions. Puis ajouta pour Nien.  Tes propos me vont droit au cœur,  Nien, cœur de biche, mais si les esprits sont grands le chaman doit être humble.
     -Que la déesse vous guide, dit elle en regardant les époux partir

Puis le couple, entraîné par l'enthousiasme de la femme, disparut au détour d'un arbre….

[b]((Merci à vous pour cette excellente soirée, à d'autre j’espère...))[/b
][/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Soigné par les Esprits...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ames errantes/Esprits Perdus
» Les grands esprits discutent des idées ; les esprits moyensdiscutent des événements ; les petits esprits discutent des gens. | PV Helvia
» Les grands esprits se trouvent toujours [Pv Carl/Iosa/Vindi]
» Des esprits colonisés par les « loas » ou des esprits du XIXe siècle ? Chroniqu
» • Requiem des Esprits ♂ → Clan des Ténèbres.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres d'Asylum :: Partie RP :: Vos Aventures-
Sauter vers: