Forum des Terres d'Asylum Roleplay Francophone
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bïarnhofd, gueule d'ours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bïarnhofd

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 16/05/2015

MessageSujet: Bïarnhofd, gueule d'ours   Dim 24 Mai - 22:38

Nom du compte SL :

  • Akira Shimada

Nom du personnage :

  • Bïarnhofd

Race :

  • Humain

Lieu de naissance :

  • L'île de Gaivasketill

Âge :

  • Environ 160 ans

Concept / Spécificités :

  • A venir (en rédaction)

Traits de caractère et description physique :

  • A venir (en rédaction)

Background :

  • Bïarnhofd dit "gueule d'ours" est un humain. Son peuple s'apparente au viking connus par les humains mais il est bien moins barbare. Ce sont des êtres très érudits et ils font preuve d'une grande maîtrise des arcanes de la magie. Ils vivent sur une île lointaine situé dans le nord, où le froid glacial y reigne en grand maître et comme sur toute île, les habitants y sont aussi des marins très adroits.

    L'île se nomme Gaivasketill qui signifie dans la langue locale "le chaudron des dieux sur les eaux". Elle y habrite une société secrète, l'ordre d'Otosger qui signifie les "gardiens des piliers mystiques" dont fait partie Bïarnhofd. Leur rôle consiste a protéger un savoir mystique redoutable et puissant afin d'empêcher qu'il n'en soit abusé et n'apporte désolation et chaos au monde. Même les grands mages de l'île, pourtant réputés par leur intégrité se voient refuser l'accès à ce grand savoir, savoir qui, dit-on, a été révélé par les dieux eux-même au père fondateur de l'ordre, Gudmund.

    De part leur aspect physique et l'habitude de se revêtir de peau d'ours pour se protéger du vent glacial, les membres de l'ordre sont souvent désignés comme les "Bjornhavaars", littéralement les gardiens ours. Bien que la règle suprême soit qu'en aucun cas le savoir ne soit divulgué ni même connu des gardiens, il est un pouvoir puissant qui leur a été permis d'user et leur confère une longévité sans commune mesure. Les Bjornhavaars peuvent vivre des siècles au point qu'aujourd'hui, tout le monde les croit immortels. Il s'agit d'un rituel très exigent qu'ils doivent perpétuer toute leur vie au levé du jour et qui ralentit l'effet du temps. Cela étant, ils ne sont dans la réalité pas immortels et s'ils montrent une très grande capacité à la survie grâce à une guérison plus efficace que la norme et grâce aussi à leur éducation et formation spartiate, un coup de lame ou de carreau d'arbalète bien placé leur otera la vie comme tout mortel. A l'exception de ce rituel, ils n'usent jamais de la magie sinon pour s'en protéger par des sorts et des amulettes d'annulation. Ce sont avant tout des guerriers, des sages et des artisans un peu particuliers. Ils sont d'ailleurs réputés pour la confection d'objets magiques aussi bien par leur aspects esthetiques que leur efficacité. Bïarnhofd est un de ces guerriers artisans et jouit d'une réputation qui nourrit l'admiration des siens.

    Mais par un jour funeste, la quiétude de l'île et surtout celle des gardiens fût brisée. Il y aura à présent bientôt vingt pleines lunes que Gumund le fondateur a perdu la vie et si en dehors de l'ordre cela est présenté comme un fait tragique mais naturel, au sein des Bjornhavaars la vérité est tout autre. Le patriarche a été assassiné et pour la plus grande honte de l'ordre, par l'un des leurs ou plutôt l'une. Les raisons qui ont poussé à l'acte Gudrun sont obscures mais la disparition d'un parchemin sacré semble être une partie de la réponse. Bïarnhofd était de faction cette nuit-là et depuis ce moment, il se sent responsable de la mort du fondateur.

    Après que deux pleines lunes n'aient éclairé l'île, et que tous les honneurs dus au fondateur aient été rendus dans leurs traditions ancestrales, Bïarnhofd a quitté les siens pour parcourir un monde qu'il ne connaissait que par les écrits qui le décrivent et dans les histoires contées par des troubadours qui passaient par-là occasionnellement. Il emporte peu d'effets personnels comme un voyageur et se fait passer pour un artisan et pêcheur itinérant recherchant sa fille perdue, mais en réalité, il est devenu un Dorvakbjorn, un ours chasseur, un de ceux qui nourrissent les légendes à propos des bersekers et qui traquera inlassablement sa proie jusqu'à ce que sa tâche soit accomplie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Bïarnhofd, gueule d'ours
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Coup de gueule
» « Je dégueule sur la facilité des sentiments. » (Elena.)
» L'écume à la gueule [Trajan]
» Que je meurs à l’instant si l’envie me reprend de remettre ma tête dans la gueule du serpent [ pv Monsieur ]
» ENORA ϟ ta gueule, cassandre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres d'Asylum :: Présentation :: Fiche Personnage-
Sauter vers: