Forum des Terres d'Asylum Roleplay Francophone
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La crémation des restes de Mamie....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kalinia

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 09/03/2015
Localisation : les bois d'Asylum

MessageSujet: La crémation des restes de Mamie....   Lun 22 Juin - 23:50

Ce jour là,  Crocrouge s'était levé tôt et pris le temps de préparer une petite embarcation couverte d'un linceuil pour le dernier voyage de la grand-mère de Nien. Il lui avait expliqué qu'elle devait recevoir le sacrement et qu'elle devait être honorée. En arrivant à la demeure familiale de sa protégée, il frappa à la porte de son bâton.
         - Salut à toi Nien ! es-tu là ?
         - Bonjour à toi ! Dit-elle au travers de la porte en reconnaissant la voix du shaman
          - Comment te portes-tu, ce jour ? Demande t-il en entant.
Elle l'accueillie avec son grand sourire et lui expliquant qu'elle avait beaucoup dormis car elle s’était exercée plus que de raison à lancer des sorts, ce qui fit sourire le shaman qui trouvait que c'était une bonne chose et que cela l'aiderait à apprendre plus promptement.
         - Et ces ossements, les as tu préparés pour que nous puissions en disposer ?
          - Oui, moi avoir préparé choses pour voyage de mamie, répondit-elle avec un pincement au cœur..
Puis, elle se tourna, sans doute pour cacher sa tristesse, et montra le lit sur lequel elle avait disposé quelques bibelots et une lame de chasse, ainsi qu'un collier elfique, c'était là les objet que Nien pensait les plus cher au yeux de sa grand-mère. Elle resta proche du lit sans parler, Crocrouge tapota tendrement l'épaule de sa disciple.
          - Ta mamie n'est plus ici depuis bien des lunes, il n'en reste que des vestiges à présent, c'est un dernier honneur qui lui sera fait, affirma t-il
          - Comment nous déplacer mamie sans casser corps de elle? s’inquiéta-t-elle
          - En la transportant os après os, l'essentiel c'est que ces vestiges regagnent les cieux.  A t-elle toujours été ici ?
          - Moi mettre Mamie sur lit quand elle tomber dans bois, elle était très malade, parler mal et dire délire à propos de elfe, de  maman de moi. Après moi plus pouvoir venir pendant longtemps, quand village être vide moi vivre dans bois, puis l'odeur être partie.

Il tapota à nouveau l'épaule de la pauvre Nien,  qu'il imaginait avoir passée moult hivers au côté de cette horreur. Il contenait l'émotion dans sa voix, la pauvrette avait du vivre bien des saisons seule et isolée, l'expression de son visage reflétait le souvenir douloureux souvenir de quitter le foyer a cause de l’odeur de putréfaction. Lui frictionne l'épaule pour lui faire oublier et la ramener un peu au présent.
         - Allons, il est grand temps de procéder, enveloppons ses restes dans un linceuil.
          - Moi avoir drap blanc, ça être bon?  Dit-elle machinalement en revenant dans le présent et désgnant un simple drap déposé au pied du lit
          - J'ai préparé ce linceul pour toi. Dit-il, lui tendant une pièce de tissus blanc marquée de signes. Ces draps sont pourris par le temps et les intempéries, ce linceul est récent, je l'ai garni de motifs de biche, comme ton esprit guide.

Un pâle sourire était revenu sur les lèvres de la femme qui  déposa son bâton contre le lit, avant de  prendre le linge. Puis, elle se pencha sur le lit, demandant si elle devait mettre tous les os dans le linge. La shaman acquiesça la regardant faire. Nien se mit a chantonnant un comptine que sa grand-mère lui contait pour l'endormir "une belle princesse des bois ... la la la... découvrir les roses ...Aie, dit elle en se piqu…. », elle s'interrompît quelques instants pour expliquer à crocrouge que c’était la chanson préférée de sa grand-mère, ce qui bouleversa le lycan, ne trouvant plus de mots, il observait et l'écoutait. « tra la li la lère…". Assez vite, elle fini de placer les reste dans le linceul.
          - Tu es forte Nien, dit-il simplement, à présent suis moi, Oh, encore une chose, sont-ce là ses effets ?" désignant les babioles à disposition
          - Moi les mettre dans linge avec signe?
          - Ne te donne pas cette peine je vais les transporter"

Il joignît le geste à la parole, transportant les objets sur un bras et poussa la porte de son bâton, de son côté Nien avançait difficilement, avec son lourd sac qui l’empêchait de prendre son bâton. Ils descendirent sur la plage, la traversèrent pour atteindre la petite crique où il désigna le petit radeau funéraire conçu à cette occasion de ses grandes mains.

          - Tu peux y déposer ta grand mère Nien. Dit-il en disposant les effets sur le radeau

Nien déposa dépose délicatement le linceul  et ajoutât "Te voila sur le seuil ton dernier voyage " parlant plus pour elle et l'esprit de sa grand-mère, elle agençât les objets déposés par le lycan, puis se tourna vers son ami et mentor
         - Tout être prêt?
          - Je vais à présent prononcer les prières requises, écoute les bien et répète les après moi, Nien, ensuite, je libérerai le radeau et une fois celui-ci suffisamment éloigné. Je t'apprendrai un nouveau sort qu'il te faudra jeter dans l'instant, tu répéteras mes gestuelles et une colonne de feu emportera les vestiges au royaume des esprits

Elle acquiesce, puis ferme les yeux un instant et marmonne "Au revoir mamie que les esprits et la déesse t’accueil avec amour", se vidât l'esprit parlant dans son intérieur "déesse et esprits, je vous sollicite une nouvelle fois pour aider mamie à vous joindre, puissiez vous accéder à ma requête". Une fois fini, fait un signe de tête indiquant qu'elle est prête

          - Ce sera un sortilège difficile, toute ta concentration sera requise, dit-il,

il commença à psalmodier une prière à peine perceptible à l'oreille. « Puisses-ton dernier voyage recevoir les faveurs des esprits, montre toi fière de ta descendance car elle vive et éclairée, volontaire et très aimée, ce dernier présent en atteste, que ton repos éternel soit doux et ton âme en fête. » dit-il avant de libérer le radeau de sa corde et de le repousser lentement de son bâton.

          - Et à présent, Nien, observe ma gestuelle et reproduit la du mieux que tu le peux, dit-il. Puis prononce l'incantation de feu éternel une fois que tu verras le radeau flotter sur l'or"

Nien qui écoutait en fixant le shaman , compris qu'il parlait de la surface de l'eau réfléchissant le  le soleil du couchant à quelques mètres de là. Il se mis à nouveau à psalmodier, mais a voix haute, une incantation rythmée et soutenue aux syllabes prononcées, la gestuelle accompagne le prononcé avec fluidité, son bâton pointé vers le radeau, il incante peu à peu, surveillant la reproduction nienenne. Elle comme à son habitude, voit les lignes se tracent devant elle, d'un lumière rougeoyante et bien plus intense que les autre fois, elle les suit et chaque ligne vient se graver à tout jamais dans son esprit. Alors une pensée frappe l'esprit de Nien, qui se rappelle, qu'elle n'a pas son bâton alors que rien ne se passe, comprenant lui aussi Crocrouge lui tendit le sien.
          - Réessaies Nien" dit-il
elle accepta le bâton et recommença les gestes, répétant consciencieusement les paroles en pensant à sa grand-mère, une gerbe de feu éclata alors. La colonne se flammes s'abattit, spectaculaire sur le radeau, son contenu enflammât aussi sec, ce dernier brûlant comme une torche (bien qu'aucun combustible ne s'y soit pourtant trouvé) avant de couler sur une fumée grise et pâle qui s'en élève et gagna les cieux

Une larme mi-joie, mi-tristesse coula sur la joue de Nien qui tient encore le bâton, s'appuyant dessus, alors que l'homme croise les bras et sourit
 
        - Vois Nien, c'est comme si ta grand mère une dernière fois te saluait" dit-il, pointant le nuage d'un doigt

Elle essuya la larme de sa main libre et tendit le bâton à son propriétaire, qui le récupéra, et sentit que celui-ci est investi de bonnes énergies qui auront certainement aidé Nien dans l'exécution de son sortilège, allez savoir, toujours est-il qu'il demande.

          - Ton coeur est-il plus léger présentement ?
         - Oui, car ça etre bonne chose pour pour mamie, moi le sentir...

elle resta un moment a regarder les radeaux se consumer, l'homme restant pour la soutenir de tout son être...
Les dernières flammèches finissaient leur travail sur l'embarcation, Nien se tourna vers Crocrouge lui indiquant qu'ils pouvaient s'en retournait, l'homme lui passa à nouveau un main fraternel dans le dos.

[2015/06/10 13:36]  Aubargent: http://www.gemmaline.com/mysteres/sort-nom-colonne-de-feu.htm

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La crémation des restes de Mamie....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lily petite mamie 13 ans adorable 57 - ADOPTEE
» Melody - Mamie x griffon/caniche - 13 ans - Liévin (62)
» MAMIE CANICHETTE NOIRE 15 ANS APPA EQUIDES
» FRAMBOISE MAMIE CANICHE AVEUGLE FOURRIERE 62 URGENT
» Cours #1 • La Crémation des Sorcières au 14ème siècle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres d'Asylum :: Partie RP :: Vos Aventures-
Sauter vers: