Forum des Terres d'Asylum Roleplay Francophone
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Elizabeth Demdike

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
elizabeth demdike

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 23/09/2015

MessageSujet: Elizabeth Demdike   Mer 23 Sep - 15:09

Nom du compte SL : Kael Talaj

Nom du personnage : Elizabeth Demdike

Race : Humaine/Sorcière

Lieu de naissance : Wiccapendle.

Âge : Entre 40 et 50 ans. Mais plus proche de 50

Concept / Spécificités :

Compétences :
Très bonne connaissance des plantes.
Manie la dague avec grande dextérité mais ne s'en sert que très rarement envers autrui.
Comme toute sorcière est capable de renifler un individu à distance.
Connait l'anatomie et donc possède quelques aptitudes chirurgicales rudimentaires.

Capacité spéciale :
Connaissance de la magie noire.

Défauts et handicaps :
N'est plus de première jeunesse.
Ne supporte pas le contact avec la matière argent.
Ne peut traverser une rivière d'eau courante.

Traits de caractère et description physique :
1m75 environ. Ni belle, ni laide. Enfin quoique... Elle est quand même plus laide que belle. Mais après tout qu'importe, n'est-ce pas la beauté intérieur qui compte ? Et puis, une sorcière il lui suffit d'un sort pour changer d'apparence, non ? (Séduction)

Background :
Wiccapendle. Monde où s'affronte l'obscur et la lumière.
Noire période pour les sorcières, les procès à leur encontre fleurissent partout. Parfois justifié, parfois non. Aux quatre coins du monde des femmes sont pendue, brûlées vives ou bien encore subissent l'épreuve de l'eau où une sorcière ou une femme supposée l'être, est attachée puis jetée dans une rivière. Si elle flotte, elle est considérée comme sorcière et dans ce cas elle prend la direction du bûcher ou de la potence. Par contre si la malheureuse coule, il est décrété qu'elle est finalement innocente. Bien entendu lorsque l'on remonte le corps de la prétendue sorcière à la surface, il est déjà trop tard.
Bien souvent toutes ces femmes accusées de sorcellerie sont innocentes. Tout au plus concoctent-elles quelques potions ou encore guérissent-elles quelques toux. Celles-là portent un nom ; Les faussement accusées.

Et pourtant... En parallèle à tous ces procès, qui n'ont que le nom, il existe des individus vivant dans un tout autre univers. Un univers dans lequel s'affronte l'obscur et la lumière et dans lequel le mot sorcière à tout son sens. Ici pas question de guérisseuse ou de rebouteuse, non, lorsqu'on parle de sorcières elles sont soit bénévolentes ou pernicieuses. Les premières personnifient le Bien, sont discrètes et ont de réels pouvoirs. Ces bonnes sorcières aident les voisins et l'ensemble de la communauté. Des gens viennent de l'étranger pour les voir et payent une contribution, bien que parfois elles travaillent pour rien. Elles soignent les verrues, les toux, les fièvres et autres maladies. Elles sont aussi expertes en herbes.
La seconde catégorie de sorcière, les pernicieuses, incarnent le mal. Elles pratiquent la magie des os et du sang afin d'augmenter leur puissance. Plus le sang et les os sont frais (provenant de jeunes enfants) plus leurs forces sont grandes. Ces sorcières pactisent avec le diable en personne.
Il est bien évident que ces vraies sorcières sentent lorsqu'on les approches, elles peuvent donc fuir ou user de sortilèges pour tromper la vigilance de ceux qui les poursuivent.

Elizabeth Demdike fait partie de la seconde catégorie de sorcières. Elle participe à des sabbats. Les sabbats on y vient pour s’échanger les recettes de pharmacopées traditionnelles, onguents, potions, confectionnés avec des simples végétaux ou des organes d’animaux, y apprendre les incantations nécessaires au bon fonctionnement des sorts, on y sacrifie des humains. Un des aspects du sabbat est son caractère sexuel. Les participants ne sont pas hantés par l’idée de "péché". A cette époque la chasteté est à l’ordre du jour et les interdits sont nombreux; Le sabbat devient l’occasion de rapports sexuels et de relations libres. Indubitablement, cette liberté sexuelle qualifiée d’orgiaque fait partie de cette fête. Selon la nature et le caractère de ses participants, ces réunions peuvent évidemment avoir connu des dérives bestiales, parfois effectivement sataniques, et criminelles. C'est justement au cours d'un sabbat que la vie d'Elizabeth Demdike bascule.
Cette fois là, une jouissance extrême facilitée par plusieurs hommes et femmes mêlée à de l'ergot de seigle l'a tranportée. L'explosion des sens à été si forte qu'elle fut emmenée dans un autre lieu, Les terres d'Asylum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Elizabeth Demdike
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Doucement Megan ! [priorité à Elizabeth]
» Présentation d'Elizabeth Stonem [Validée]
» Lumière, soleil, passion ? [Elizabeth Tudor]
» (F) ELIZABETH OLSEN — ho hi, sister UC
» (F/LIBRE) elizabeth olsen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres d'Asylum :: Présentation :: Fiche Personnage-
Sauter vers: