Forum des Terres d'Asylum Roleplay Francophone
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Grande Bataille [Groupe 3, Rowan, Agnès, Romeo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sergent snook

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 07/07/2015

MessageSujet: Grande Bataille [Groupe 3, Rowan, Agnès, Romeo]   Dim 22 Nov - 10:42

Rowan Maldorg sortait de la baraque avec un lot de pioche sur l'épaule. Il lui sembla percevoir du mouvement sur la droite et ralentissait le pas en passant pour jeter un œil plus attentif, entre deux plis de capuche.

Agnès se retourne après avoir longuement regarder la flotte. Elle voit quelqu'un qui la regarde avec une capuche et des pioches. Forcément la l'intrigue. Mais ça l'inquiète aussi ! Elle se racle la gorge et lui lance un petit "b'jour " de loin, avec un mouvement de la tête en levant le nez, comme pour le lui lancer

Rowan Maldorg s'immobilisait, esquissant un bref sourire. Il levait la main pour remonter la capuche sur son front :" Aïle Dame Agnès. Vous veniez voir Dame Clé?"

Agnès se rapproche un peu, rassurée, maintenant qu'elle l'a identifié "pas spécialement.... d'ailleurs... ça y est, elle est partie au massacre ? euh je veux dire, se battre contre la forêt. heum..."

Rowan Maldorg " Je l'ignore, ils doivent avoir une réunion stratégique auparavant pour se coordonner... * penchait la tête sur le côté * Vous aviez quelques choses de prévue ce soir ?"

Agnès: "je ne sais pas... à vrai dire, j'y réfléchissais justement... Je devrais peut-être être là-bas. En même temps je ne peux pas être toujours derrière elle et ils sont déjà nombreux. Ils vont pas la laisser se faire massacrer, hein ? Pas comme l'autre fois avec le balor ? et sinon, j'avais... d'autres projets mis en doutes. Enfin rien du d'urgent en fait. Et vous ?"

Rowan Maldorg tirait un sourire confiant :" Il y aura des blessés, du moins le risque est là aye. Mais ils feront tous leurs possibles pour rentrer entier. Il faut leur faire confiance. Si vous hésitez à les rejoindre, j'ai une tâche qui m'attend, j'aurais besoin d'un peu d'aide. S'agit de retourner le sol de l'arène... Est-ce que ça vous dirais de m'accompagner et de me filer un coup de ... patte, à tout hasard?"

Agnès: "le sol de l'arène ? Celui où il s'est passé un truc bizarre avec le sable qui vole et fouette le visage ? euh.... c'est pas dangereux ?"

Rowan Maldorg " Je l'ignore, de ce qu'on m'a dit le seul risque c'est de se faire fouetter par le grain. Mais il y a une histoire de zone d'antimagie dans l'affaire. Avant de tout retourner, il y a une petite inspections prudente à faire" hochant le menton pour appuyer son propos.

Agnès: "bon... je suppose que vous savez ce que vous faites. Et après tout c'est que du sable. D'accord ! je vous suis. Ca m'occupera l'esprit, c'est pas plus mal"

Rowan Maldorg " J'vous conseil tout de même une tenue plus ... couverte, on est jamais trop prudent... Et on doit avoir de quoi se protéger les yeux là-haut." jettant le pouce par dessus l'épaule, vers la maison.

Agnès: "ça dépend. Vous voulez un coup de main ou un coup de patte ? Je me débrouille pas mal pour faire des tranchées sous une certaine forme. Par contre niveau conversation, vous risquez de vous sentir un peu seul."

Rowan Maldorg " Même sous votre autre forme, si le tourbillon se manifeste vous allez pas être à la noce. J'ignore quelle portée il peut avoir. S'il est peu étendu a quatre patte vous aurez certainement plus de facilité que moi à vous mettre à l'abri, mais si vous prenez un grain dans l'oeil ou dans la truffe, vous allez jongler..."

Agnès: "d'accord, je vais plutôt aller me changer dans ce cas. On va y aller doucement mais surement"

Rowan Maldorg esquisse un sourire plus large :" Aye, on a notre temps pour le moment, avec la bataille qui se prépare, ce serait un comble qu'on vienne nous déranger. Enfin on sait jamais. Je vais chercher les lunettes et on se retrouve à l'arène, cela vous convient ?"

Agnès: "ça me va. On fait comme ça. Je passe à la maison et je vous rejoind là-bas. c'est sur mon chemin"

Rowan Maldorg acquiesçait a nouveau :" Alors a tout de suite" et de fait il rebroussait chemin vers la maison. Heureusement qu'il l'avait croiser, il aurait entièrement zapper les lunettes sinon. Il lançait :" Prenez une écharpe pour vous protéger le nez, ça pourra être utiles"

Agnès: "d'accord !" lui répond-t-elle en partant

Agnès le rejoint, la tête et le nez couverts, avec juste les yeux et le bous des doigts encore visible "ça ira comme ça ?"

Rowan Maldorg avait déposer les pioches prêt du murs et observait le centre de la place d'un air songeur. Il se tournait vers la demoiselle et ne lui reconnut que les yeux :" C'est parfait, vous avez même pensez au gant !"  il approchait pour lui tendre une paire de lunette tout a fait steampunk, des lunettes d'aviateur au verre épais et comportant déjà quelque rayure, mais la visibilité était encore bonne :" Tenez il ne vous manque que ça.

Agnès: "merci" dit-elle en prenant les lunettes, pour se les mètres aussitôt sur les yeux en s'assurant qu'elles tiennent bien en place "je crois que je suis prête"

Rowan Maldorg étirait un sourire et relevait lui même l'écharpe sur son nez avant de la resserrer un peu, il avait déjà passer sa paire de lunette mais sous la capuche on les distinguait mal :" Aye, avant d'y aller tout de même dite moi, vous avez assister au tourbillon d'hier ?"

Agnès: "oui, j'y étais. Assez loin pour ne pas me le prendre de plein fouet. mais j'ai du rammener Clé chez vous. Elle était un peu amochée. Le sable frappait si fort que ça tailladait la peau"

Rowan Maldorg hochait le menton :" Parfait. D'ici vous pouvez me montrer où il est apparut en premier et comment il s'est comporter ? Voir même ce qui aurait plus le déclencher?"

Agnès approche un peu plus du sable de l'arène, à l'endroit où ça a commencé. Elle n'y met pas les pieds pour autant, prudente, ce contentant de pointer du doigt "là. Enzo grattait le sable ici avec sa dague. Elle pense d'ailleurs que c'est en essayant de désactiver quelque chose que ça s'est déclenché. Ceux qui étaient les plus prochent on été soufflés, expulsés contre les murs. moi j'étais plus près des marches"

Rowan Maldorg hochait le menton :" Ça c'est déclenché pile à l'endroit où elle grattait donc ?"

Agnès: "je ne suis pas sûre. C'est parti un peu dans tous les sens, le sable qui volait... Je ne saurais pas vous dirent si les premiers grains on vraiment décollé ici précisément"

Rowan Maldorg se fit songeur :" Hm... Bien une petite détection de la magie ne va pas être de trop j'ai l'impression... "

Agnès se recule un peu pour lui laisser le champ libre... et pour pas avoir le nez dessus si jamais il déclenchait quelque chose "je vous en prie, faites"

Rowan Maldorg se résignait donc a abaisser l'écharpe pour incanter proprement.  ((et comme il a pas envie de faire un jet, il va donc bien prendre son temps pour pas foirer))

Agnès s'écarte encore un peu quand il commence à incanter et elle attend sans faire de bruit pour pas géner sa concentration

Rowan Maldorg tendit les mains devant lui à la fin de l'incantation et un long rai de lumière doré se projeta doucement sur le sol , scrutant en premier lieu l'endroit ou Enzo avait trifouillé. De longue... longue ... longue minute passèrent alors qu'il entreprenait de balader le faisceau avec une lenteur extrême en faisant quelque pas le long de la pierre.

Agnès attend patiemment, d'abord attentive à ce qu'il fait et la lumière. Il faut toujours se méfier des lumières sorties de nulle part. Puis comme ça dure, elle commence à être distraite. Elle rammasse une pioche, la soupèse, la tripatouille....

Rowan Maldorg finissait par  laisser le faisceau s'estomper, abaissant les mains. Il considéra l'arène encore une seconde puis se détournait pour revenir vers la lycane :" A priori, nous ne risquons pas grand chose. Du moins en sachant qui les as posé biensur... Tout le sable à l'air envoûter, de sorte qu'il se lève de lui même. C'est un sort assez simple et je devrait donc pouvoir le lever. J'ai pus repérer deux sortes de ...creux, le premier a l'endroit ou Enzo fouillait, et un autre a quelque pas. S'il s'agit bien des runes et qu'elles sont toutes espacer régulièrement il doit y en avoir ... * il retournait un nouveau coup d’œil vers l'arène*... une douzaine, pas plus... Elles doivent être protéger d'une sorte d’enveloppe d'antimagie, aussi lorsqu'on les aura déterrer il faudra user des pioches pour les briser, en espérant pouvoir en venir a bout si la pierre n'est pas trop ... solide." il reportait l'attention sur elle, attendant d'éventuel question.

Agnès: "on sait qui a fait ça alors ?"

Rowan Maldorg " Je ne vois qui s'amuserait a poser ce genre de chose en dehors de la liche... Enzo a parler d'un portail, si c'est bien la fonction de ces runes, ce serait donc a relier avec ce qui se passe dans la forêt. Enfin, pour le moment ce qui importe c'est d'essayer de les détruire"

Agnès fronce des sourcils mais avec la capuche et les lunettes, ça doit pas trop se voir. Ses doigts se serrent fort aussi, sur le manche de la pioche. Elle hoche la tête comme si tout allait bien "d'accord... ben ya plus qu'à alors..." Elle le regarde en attendant qu'il s'y mette, parce que lever des sorts, c'est pas son domaine

Rowan Maldorg étirait un sourire confiant :" Mettez vous en retrait dans les marches. Par acquis de conscience, je vous ferait signe quand ce sera bon..." il tournait donc les talons et revenait au bord du sable, il inspirait et se risqua a poser prudement un pied après l'autre pour rejoindre le centre.

Agnès va faire comme il dit, se mettre à l'abris dans les marches. Elle attend en gardant de loin une oreille attentive sur ce qu'il fait. Avec la forme du lieu et ses oreilles mutante, ça résonne pour elle

Rowan Maldorg par habitude, il incanta assez bas, l’acoustique devait rendre la formule tout a fait incompréhensible -plus encore qu'elle ne l'est déjà de base du moins. Il signait avec application, tordant habilement les doigts en quelques symbole étrange.

[13:50]  :: Rowan Maldorg has rolled a 50.

Agnès n'y comprend rien. Elle se dit que ça doit être une langue étrangère. En plus avec les échos elle a l'impression qu'il est au moins 4 à lui tout seul. Mais l'essentiel c'est qu'elle l'entende, ppur ça elle a pas de mal. Pendant ce temps elle marmonne un peu toute seule sous son écharpe, persuadée que lui ne l'entendra pas, trop occupé et trop loin pour ça "aucun respect pour rien je te dis ! Ca mérite pas ton admiration. franchement, je vois pas ce que tu lui trouve"

Rowan Maldorg laissa passer quelques secondes de plus et bien que le sort de dissipation ai pris, il fut pris d'une pointe paranoiaque et se tendit , prêt a voir un sort imprévus lui tomber sur le coin de la gueule... mais  rien. Il reportait l'attention devant et levait la main en hochant le menton faisant signe d'approcher plutot que de gueuler a tout va. Il se rapprochait lui même du reste des outils :" Ca devrait ..." il s'interrompis en entendant un étrange son derrière lui... un son de cor de guerre... qui ne présageait peut-être rien de bon, il ne s'attardait pas d'avantage sur le sable et finissait son chemin presque a reculons, pour ne pas être pris au dépourvu

Agnès se fige en entendant le cor "c'est quoi ça ?" elle tient sa pioche fermement à deux mains en regardant en direction du sable de l'arène

Rowan Maldorg levait la main pour intimer le silence et comme rien ne semblait bouger :" Aucune idée... mais on vient peut-être de perdre le luxe de prendre notre temps... si ça barde en foret, ce serait pas étonnant que le supposé portail s'ouvre ici. Plus vite on détruira les pierres , mieux ça vaudra. Rester au bord et soyez attentive, au moindre signe de mouvement, tenez vous prête a déguerpir et a alerté les gars de la milice a coté, on courrera jusqu'au village, on pourra peut-être profiter d'une position plus adéquate prêt du pont, ici on sera trop exposé si jamais on avait de la visite." il posait le regard sur elle :" Vous pensez pouvoir le faire, je peux compter sur vous ?"

Agnès: "d'accord d'accord. Je reste à distance, et au moindre truc louche je cours prévenir la milice à côté et on file vers le pont" répète-t-elle pour l'assurer qu'elle a bien enregistrer "ça a pas l'air sorcier"

Rowan Maldorg hochait a nouveau le menton :" On ne va pas jouer les héros, soyez tranquille. Allez venez, on va creuser. Servez vous de la nervosité pour pelleter  avec énergie, vous verrez ça va aller, je fermerais la marche, vous aurez le temps" il s'armait donc de la pioche restante et s'avançait d'un pas vif vers la seconde pierre :" Déterrez la première pierre, sitôt que vous l'avez déterrer, posé là sur le sol et mettez lui un bon coup sur la couenne pour la fendre "

Agnès le suis en rouspétant un peu "oui ben molo quand même sur la nervosité, si on pousse trop je vais me retrouver à poil " elle est déjà bien tendue et ne tient pas à se transformer. Elle doit rester lucide !Alors elle respire un bon coup, le souffle légèrement tremblant, avant de s'approcher de la première pierre. Alors elle lève la pioche et frappe !

* Les premiers centimètres sont déblayer aisément, rien que du sable. La seule chose pénible est qu'il faut s'activer pour ne pas qu'il retombe dans le sillon. Au dela il se fait plus compacte, mélanger à la terre battue naturelle, et une fois les mottes de terre briser , évidement celle-ci menace comme le sable de remblayer le trou, à défaut de pelle il faudra faire avec a moins d'en trouver une sur place dans un coin. Au bout de 40 centimètre de profondeur, la pioche risque de buter ou déloger la pierre, dont la rune scintille, comme si elle était active...*

[14:16]  :: Agnès has rolled a 90.

* En dépit de la rune qui scintille... il ne se passe rien. La lycane peut donc poursuivre sa tache *

[14:17]  :: Rowan Maldorg has rolled a 82.

Agnès s'active et transpire sous son écharpe. Elle en bave avec le sable et retombe dans le sillon. Elle y met les mains de temps en temps, pour s'en servir de pelle. Enfin elle tape sur quelque chose de dure avec sa pioche, alors elle continue vite et fort pour déloger la pierre

Rowan Maldorg mis la seconde pierre à jours. Il ressentit bien une petite chose le titiller, au fond de sa conscience mais il chassa l'impression, plus préoccuper par la nécessité d'en finir rapidement et dans une relative sécurité. Il délogeait la pierre d'un coup de pioche et la fit remonter habillement sur le pavé avant de se camper droit sur ses deux pieds, la pioche posé au dessus de la pierre comme une épée de Damoclès. Il  fit mine de doucement prendre l'élan pour la pulvériser, une fois , deux fois...

Agnès sort la pierre à son tour. Elle sait qu'il faut faire vite mais quand même... elle flippe. Elle demande alors "c'est normal que ça brille ?" au risque de le couper un peu dans son élan, alors qu'il a l'air déjà d'hésiter

* les pierres quoi qu'un peu terreuse probablement, semble être faite en obsidienne. Plutôt solide, mais pas incassable, il allait falloir taper juste. Heureusement elles étaient presque plate : 20cm de long, 7 de large mais ... 8 cm d'épaisseur quand même...*

Rowan Maldorg " Si elle brille c'est que l'enveloppe d'antimagie est tombé, elles sont actives, pour le moment j'ignore si c'est de mon fait ou non en désenvoûtant le sable ..." il ajustait sa prise sur la manche et levait la pioche pour l'abattre...

[14:24]  :: Rowan Maldorg has rolled a 96.

Rowan Maldorg ... pulvérisant la pierre dans  du premier coup et bien en son centre en provoquant de multiple éclat. Pourvu qu'elle explose pas..."

Agnès inspire un bon coup, lève sa pioche et ... elle sursaute mais on sait pas pourquoi. Alors elle grogne dans son écharpe et recommence à marmonerre "la ferme Foe !" Et paf, elle frappe aussi fort qu'elle est bête

[14:26]  :: Agnès has rolled a 84.

Agnès est assez bête comme ça. Ça casse.

Rowan Maldorg chassa les débris d'un revers de botte, les éloignant du bord et se rendit à la troisième pierre. Il déglutissait en voyant le sable se mettre a bouger , les pierres se mettent a briller désormais, avec bien plus d'intensité, mais pire encore elle sortent du sable toute seule. Il activait le pas :" On peut encore en détruire deux, on va tenter de briser le cercle, prenez un coin par là, je prend ce coté-ci " il se rendit au pas de course vers la 5° pierre.

Agnès a la tremblote en voyant ce qui se passe. Mais c'est pas le moment de se débiner ! Alors en mode bête et disciplinée comme elle a appris pendant la guerre, elle suis les instruction de Rowan et au pas de course. Elle vient se mettre face à une pierre dans la direction indiquée, lève la pioche et frappe de toutes ses forces

[14:32]  :: Agnès has rolled a 79.

Rowan Maldorg haussant la voix :" Et rester bien en dehors du cercle, ne vous faite pas prendre dans le portail s'il s'ouvre !" se faisant il tentait d'alpaguer la cinquième pierre et et de la ramener au sol avant d'armer le coup de pioche.

[14:33]  :: Rowan Maldorg has rolled a 93.

Agnès pulvérise la pierre comme une grosse brute, malgré ses bras à l'apparence fluette. La pression, ça la réussi on dirait. Elle s'écarte d'un pas du bord de l'arène le temps de jeter un œil vers Rowan, pour savoir au plus vite s'il faut continuer ou dégager en vitesse

Rowan Maldorg éclatait sa pierre comme un sourd, mais rien ne semblait y faire, les autres pierres s’élevait en l'air, et même avec beaucoup d'adresse il allait être impossible de les ramener au sol. Par prudence, il prit sa décision en moins de deux seconde, tonnant un :" Replis!" ferme mais ne cédant pas à la panique encore. Il revenait sur ses pas sans mettre un pied sur le sable surveillant les pierres du coin de l’œil, quand il ne surveillait pas le trajet d'Agnès. Trébucher maintenant ne serait pas dramatique mais une chute dans les escaliers a cause d'une éventuelle détonation pour bien tordre une cheville ou briser un bras dans la dégringolade.

Agnès n'attend pas qu'on lui dise deux fois. Elle cours droit vers la milice, comme il lui avait dit de faire. Et c'est pas un escalier qui va lui faire peur.

Agnès vient prévenir le premier garde qu'elle trouve devant la porte "vite ! à l'arène ! un portail va s'ouvrir ! Des monstres risquent d'en sortir. c'est Rowan qui m'envoie !" En espérant qu'ils soient suffisamment au parfum pour savoir ce qu'ils ont à faire

Rowan Maldorg voyant les pierres tourné il fut pris d'une envie, il tentait, lâchant la pioche il se mit a incanter et signer brièvement, un simple mot . Il lui faudrait viser avec justesse en revanche pour atteindre la pierre la plus proche des escaliers. Il inspirait profondément avant de lancer le projectile .

[14:46]  :: Rowan Maldorg has rolled a 3.

Agnès après avoir prévenu le premier garde trouvé devant la milice, elle lui laisse faire son travail, prévenir ses collègues, tandis qu'elle même s'apprête à filer en direction du pont de la ville comme convenu. Mais elle a quand même un regard en arrière, pour voir si Rowan suit. Mais qu'est-ce qu'il fout ?! se demande-t-elle

Rowan Maldorg échouant lamentablement, en apercevant le portail s'ouvrir, il ramassait la pioche sans se préoccuper d'avoir toucher la pierre. Il beugla autant pour les miliciens que pour Agnès :" Au pont !  Tous au pont ! Agnès, allez prévenir les elfes ! Un portail vient de s'ouvrir à l'arène ! "

Agnès: "j'y vais !" beugle-t-elle pour lui confirmer qu'elle a compris. Et elle repart en courant sans même penser qu'elle tient encore la pioche à la main. Elle file en direction de la cité des elfes

Agnès arrive en haut des marche, essoufflée. Elle abaisse son écharpe pour s'adresser plus clairement aux gardes à l'entrée de la cité, entre deux souffles courts "vite... à l'arène... un portail vient de s'ouvrir ! La milice a besoin d'aide !" Elle les laisse faire ce qu'ils ont à faire et tourne la tête en direction du pont, puis des marches. Il va falloir tout redescendre. Elle souffle un bon coup et repart

Agnès entend des cris au loin. Elle sent une odeur de brûlé. Ça sent la cochon grillé ! Des gens arrivent sur le pont, mais trop peu. Et surtout il en manque un. Rowan ! Que faire ? Elle n'a pas le temps de réfléchir, il est peut-être déjà trop tard. Il faut qu'elle sache au moins ce qu'il s'y passe. Il faut qu'elle voit s'il est en vie. Elle maudira sa bonne conscience ou son côté saint Bernard, mais elle y retourne du coup

* le balor beugla armant une seconde boule de feu, privilégiant les attaques a distance. Il se décala néanmoins d'un pas lourd et fort vif pour son poids de prêt de trois tonnes, cherchant le bon angle pour défourailler. Il jetai la seconde boule en biais cherchant le coin de la colonne centrale derrière laquelle deux des miliciens survivant s'était réfugier , Rowan derrière la colonne de droite était en train d'incanter

Agnès arrive assez près pour voir le carnage devant ses yeux. la vu des corps qui brûlent, l'odeur de chaire cramée, les cris d'agonit... tout ça lui file un haut le cœur. Elle se crispe, se contracte et serre les dents. C'est pas bon ça, il faut pas qu'elle craque maintenant. Mais elle le voit en enfin et appelle " Rowan !"

Rowan Maldorgperturber par la boule de feu qui fusait sur sa droite, dos au murs, il perdit le fil, le sort s'évanouissant, la chaleur fut intenable, ls deux hommes derrière la colonne centrale hurlèrent, l'un se recroquevilla avec de sérieuse brûlure, de second degré au moins, l'autre  resta plaquer contre le murs tachant de ne pas céder à la panique, ou en état de choc peut-être avec le fond du falzar repeint dans un moment d'oublis. Le temps de remettre la main sur son bout de pieuvre et Rowan s'accroupissait sans prendre garde a ce qui se passait devant, Il s'accroupissait pour être plus stable, sans s'éloigner du bord du murs.

* le balor, lâchait un mugissement de contentement franchement vicieux sur les bords. Mais lui en revanche il voyait très bien ce qui se passait sur le chemin, il approchait des arches avec son pas gigantesque pour mettre la nouvelle cible a porté de tir d'une nouvelle boule de feu qui étincela au creux de sa main.

Agnès se met à couvert, derrière cette grosse cage qui traîne là. Ça ne la protège peut-être pas de grand chose mais c'est surtout pour être moins facile à repérer. De toute façon, toute l'attention est bien sur le balor et les gens qui crament en première ligne. Leurs cris sont insupportable. Elle serre les dents et plaque les mains sur les oreilles à travers sa capuche. Ça ne l'empêche pas de voir que le monstre avance. Pourvu qu'il ne la voit. Ni elle si celui qu'elle est venu chercher

Rowan Maldorg incantait dans un murmure, il avait fermer les yeux pour ce concentrer en signant...

[15:17]  :: Rowan Maldorg has rolled a 72.

Rowan Maldorg  ... et se redressa brusquement pour balancer le bout de pieuvre dans les pattes du géant. Rien d’exceptionnelle. Le voyant avec la boule de feu en main, le regard posé sur le chemin, il détourna le regard une demi-seconde trop peu pour apercevoir agnès avec ses mauvais yeux d'humains. Les deux hommes a coté ne bougeait pas. Il vit la boule de feu fusé au dessus de sa tête pour viser plus loin que la place devant les escaliers, bien plus loin ... (( et je roll pour le tir du balor))

[15:21]  :: Rowan Maldorg has rolled a 1.

* soudainement un amas de tentacule noir apparut au pied du balor, chacun long de trois mètres et s'agitant nerveusement pour s'agripper et s'enrouler autour de lui. Dans la cohue, le portail rester ouvert laisse apparaître des sortes de diablotin qui émerge derrière le balor. Les tentacules faisant leur oeuvre en attendant le balor baffra lamentablement la boule de feu dans l'arche faisant trembler l'édifice d'un grondement sourd avec une nouvelle et brève volute de fumée.

[15:25]  :: Rowan Maldorg has rolled a 43.

* et quatre diablotin moururent dans d'affreuse souffrance, broyé par les appendices noirs*

Agnès n'est pas certaine d'avoir bien vu ce qu'elle vient de voir. Est-ce qu'il vient de lancer un petit machin sur le balor ? C'était quoi d'ailleurs ? D'ici on aurait dit un bout de chiffon, un genre de poisson pourrit, une charogne de lapin ? un sac avec des lanière ? Elle sait pas, mais elle espère bien que lui il sait ce qu'il fait.... Ca devient de plus en plus tendu. Voilà qu'un autre monstre attaque le balor. Bah oui, de là, elle devine pas que c'est le poulpe de Rowan. Pour sa part, Agnès respire vite. trop vite. C'est pas bon signe ça. Mais elle ne lâche pas sa cible des yeux. Parce que lui, elle veut pas le laisser là si ça tourne mal

* fort agacé d'avoir rater sa cible le balor lâcha un grognement profond et avant que les tentacules de 3 mètre de long ne lui immobilise les bras, il lâchait un mot guttural avec un geste de dédain comme pour balayer les appendices ventouseux.

[15:32]  :: Rowan Maldorg has rolled a 84.

* et il réussit le bougre...*

Rowan Maldorgde son coté avait vu les tentacules s'évanouir, il se ré-accroupissait pour sortir deux dagues dissimulé sous son manteaux et se remis a incanter, portant l'attention sur l'une des deux , d'un éclat brillant propre à l'argent.

[15:36]  :: Rowan Maldorg has rolled a 73.

Agnès écarquille les yeux. Il fait quoi là ? Il compte se servir de ses deux petits bout de métal brillant contre ce genre de colosse là ? Mais il est fou ! ah non, il baragouine encore des truc on dirait. Ouais, des incantations. Elle par contre elle sent que ça la démange sous ses manches. Ça commence à faire mal ! elle se sent à l'étroit. Oh mince, ça craque. Et la voilà qui se laisse tomber à quatre patte pour finir d'exploser ses fringues en grognant. Trop de pression...

* du portail sortirent deux nouvelles créatures ailées , la peau luisante d'écaille sombre, le ventre blanc et que l'on pourrait presque confondre avec des dragons. Leur gueule défigurer de gargouille et leur démarche genoux fléchis et dos voûter laisserait presque croire qu'elles sont plus à l'aise en vol qu'au sol. Ils lâchèrent deux râle strident comme pour se souhaiter la bienvenu sur cette terre nouvelle et bonne a ravagée avant d'aviser les alentours. Le balor leur indiquait la direction a suivre d'une main libre alors qu'il tentait un nouveau visé de boule de feux vers la cage ou il lui semblait avoir perçut de l'agitation.*

Rowan Maldorg balançait un geste vif a l'angle du murs, la dague d'argent fusant  dans un éclat orangé. Un étrange projectile en sorti avec une vibration cristaline, filant a une vitesse folle dans une trajectoire assassine. Cette lame d'énergie  pris d'abord le balor pour cible ...

[15:47]  :: Rowan Maldorg has rolled a 38.

[15:48]  :: Rowan Maldorg has rolled a 35.

Rowan Maldorg.... et en dépit de la trajectoire hasardeuse de prime abord, il se fit arracher une oreille, la boule de feu vacillant dans sa main...

Agnès rabat ses esgourde aux cris stridents des deux bestioles qui débarquent. Elle les a vu et elle bave, le poil tout hérissé. ca ressemble trop à des dragons c'est trucs là. Elle déteste les dragons ! Mais a un point.... ! Alors elle se lève ses patte arrière tenant la seule chose qui a résisté à sa métamorphose : la pioche. Elle les guettes les bestiaux, que ce soit pour les éviter ou pour les saigner

* Le premier cornugon claqua la mâchoire et contre toute attente, plutôt que volé, il se traînait sur trois patte a une vitesse impressionnant, cahin-cahan, de la main libre jaillissait une hallebarde qu'il pointait en avant, allant droit au contact avec la lycane au pelage claire, se détachant fort bien de l'obscurité Il contournait la cage pour asséner un premier coup, récupérant son membre antérieur pour tenir l'arme fermement. Un impressionnant coup de taille horizontal censé trancher le flanc de la lycane.*

[16:00]  :: Rowan Maldorg has rolled a 34.

[16:01]  :: Agnès has rolled a 26.

Agnès l'attendait de pied ferme la bestiole. Elle la sans doute même trop attendu et se fait pelet la le dessus de l'épaule à coup de hallebarde. Elle a la peau dure, mais quand même, ça saigne ! Elle a bien tenté de se baisser, mais elle était plus grande que prévu. Alors elle gueule, rugit sa douleur et s'en va se charger de lui rendre la monaie de sa pièce à cette chose. Agnès pas content ! Elle lui fonce dessus le bras en l'air, la pioche en mains en visant la tête, ou à défaut un peu plus bas, si c'est trop haut

[16:06]  :: Agnès has rolled a 19.

[16:07]  :: Rowan Maldorg has rolled a 96.

* le curnogons esquive en se desaxant de façon incongrue, vrillant la colonne dans un pas de coté, un tour sur lui même la lame de l'arme sifflant a nouveau pour cueillir l'arrière de la cuisse gauche de la lycane.*

Rowan Maldorg fut abasourdis de voir la lycane arrivé là. Il faillit en oublier le reste de la sauterie derrière. Il se reconcentrait sur la lame de shelgran qui vionait toujours dans le girons de la plus grosse bête, la lame d'énergie doré attaquant de nouveau -qui sait- pour arracher l'autre oreille du balor qui beuglait et était en train de caster une très ... très très grosse boule de feu.

[16:11]  :: Rowan Maldorg has rolled a 68.

[16:11]  :: Rowan Maldorg has rolled a 72.

* Et le balor esquive la lame dans un mouvement vif , sans pour autant perdre son oreille ni la boule de feu. Le second cornugond, piaille d'un air ravi avant de se rapprocher en fourbe de la colonne central pour s'en prendre au deux miliciens respirant encore. Le brûler mourut transpercer d'un coup net et sans bavure, alors que le gaillard en état de choc semblait avoir retrouver un semblant de réflexe qui lui sauvèrent la vie... mais l'éloignèrent de l'abri provisoire offert par le murs.*

[16:16]  :: Rowan Maldorg has rolled a 66.

[16:17]  :: Agnès has rolled a 99.

Agnès a un champ de vision large, largement complété par ses oreilles mobiles. Elle sait où et comment se tient la bestiole, même dans son dos. La lame siffle, mais elle a le temps de reculer et non d'avancer, non pas pour fuire l'arme mais pour la saisir par le manche afin d'arrêter le coup. Et puis qu'elle la tient et qu'elle la tient et qu'elle est bien lancée, elle va tirer fort dessus d'une main tout en envoyant sa pioche vers la tête du cornugon de l'autre. Ou il lache son arme et recule ou il se fait perser le crane. Enfin si la louve arrive à viser juste dans sa fougue rageuse

[16:26]  :: Agnès has rolled a 40.

[16:27]  :: Rowan Maldorg has rolled a 25.

* le cornugons surpris de ce coup là, claqua des dents sans lâcher, il percuta trop tard ce qui allait lui arriver, il se fit clouer le front proprement et d'un coup net, raide mort presque instantanément. Il chut comme un pantin ... ce qui ne plus pas au second cornugons qui feula rageusement, se désintéressant du milicien restant pour fondre sur la lycane avec sa hallebarde....*

[16:36]  :: Rowan Maldorg has rolled a 99.

[16:37]  :: Agnès has rolled a 94.

Agnès retire sa pioche du crane du premier cornugon et a à peine le temps de voir venir le second. Elle a le réflexe de s'écarter mais pas assez vite quand même. La lame glisse sur le côté de sa cuisse et lui tranche le cuir. Le muscle est épais, assez pour supporter une blessure relativement légère. Le genou est repeint en rouge hémoglobine, mais elle est toujours debout et en colère. Alors plutôt que de boiter, elle fait juste un pas en avant et étend le bras d'un geste ample et puissant accentué par le poids de la pioche dans sa mains, cette dernière ayant pour destination la cuirasse de son adversaire, le coup étant asséné du haut vers le bas

[16:49]  :: Agnès has rolled a 12.

[16:49]  :: Rowan Maldorg has rolled a 21.

* Le second cornugons esquive sans mal et il s’apprête a ré-attaquer sauf que ... le grand démon a balancer sa boule de feu. Le milicien restant pris pour cible hurla de terreur, paralysé avant d'être souffler sans laisser d'autre trace qu'une ombre tordus et déformé au sol, la carcasse fumante. Le souffle de la boule vint lécher le cul du cornugons et probablement ébranler sévèrement la cage dans un bruit de taule vibrante, chaque barreau résonnant comme une corde d'instrument. * (( roll a 60et + pour bondir ou esquiver le souffle de la boule parce que de la ou t'es tu peux voir la boule partir ))

[16:53]  :: Agnès has rolled a 16.

Rowan Maldorg n'eut pas le temps de dire ouf pour sa part, de là où il était le temps qu'il comprenne de quel ampleur était l'impacte, que le souffle rugissait déjà, il heurta le murs  avant de râper dessus pour s'affaler violemment par terre et  un mètre plus loin. Heureusement pour lui il semblait résisté au brûlure, la chaleur sur la place augmentant de quelque degré rendant l'air extrêmement chaud pour quelques seconde.

Agnès met vite son bras devant sa face. C'est tout ce qu'elle a le temps de faire face à la fournaise lancé dans sa direction. Les oreilles rabattues, le bras sur les yeux, et une jambe blessée, elle n'a pas assez d'appuis pour résister et se fait propulser quelques mètre en arrière, le torse et le devant des cuisses brûlé. La douleur lui arrache un terrible hurlement. Tétanisée de douleur, elle tombe à plat ventre. Au moins ça aura aidé à éteindre les flammes dans son pelage mais elle souffre

*Le cornugons lui, a beau résister au flamme et au brûlure avec ses écailles, avec la prise au vent offerte par les ailes, c'est le décollage , passant cul par dessus tête pour aller taper sur le rebord de pierre , a flanc de colline, sonné pour quelques instants.

Rowan Maldorg se redressa péniblement, quoi qu'un peu dans le gaz. Il avisait la direction de la lycane, avant d'être pleinement ramener à la réalité par le bruit sourd des pas du grand démon qui voulait apparement contempler son oeuvre. Il se redressait en plongeant une main dans la poche a composant et se remis assis sur son cul pour revenir a l'angle du murs avant d'incanter après quelques inspirations laborieuse.

Agnès se redresse péniblement à quatre patte, les genoux au sol, les membres qui tremblent, tout ça pour ne plus avoir le ventre en contact avec la terre, parce que la brûlure lui fait déjà un mal de chien. Il faut qu'elle encaisse. Elle relève doucement la tête, la vue un peu trouble, cherchant à comprendre la situation, pour espérer mieux sauver sa peau.

Romeo Rosencrantz: *arrive incidemment sur les lieux, découvrant une épineuse situation. Il prendra le temps de détailler les personnes présentes, humant l'air pour reconnaître les odeurs au besoin*

* l'imposant démon descendit bizarrement les marches, c'est con a dire mais des sabots de cette ampleur sur de si petite marche ba ... c'est un peu casse gueule, si bien qu'il sautait lourdement les dernières d'un pas leste, claquant a l'impacte. Il allait considérer le corps carboniser prêt de l'arche de gauche (quand on arrive d'en face) coté milice et levait une main pour accueillir le nouveau venu à découvert.

Rowan Maldorg qui incantait toujours dans son coin ...

[17:15]  :: Rowan Maldorg has rolled a 53.

[17:15]  :: Rowan Maldorg has rolled a 60.

Romeo Rosencrantz: *lève une main pour saluer... sur un malentendu ça peut passer hein. Aura un bref regard sur sa droite où il identifie une odeur connue*

Rowan Maldorg ... fit passer le sort, mais le démon devait être bien trop loin pour que ça le touche.

* Et le démon fit jaillir une nouvelle boule de feu, la mine pas avenante du tout avec son oreille gauche arraché, le seul dégât qu'il semble avoir subit alors que 5 corps de miliciens carboniser sont éparpiller sur la place au milieux de trace charbonneuse, le tout dans une charmante odeur de souffre mêlée à la puanteur des corps brûlés.

Agnès gémit tremblante sur ses membres. Si ce n'est le sang qui coule à son épaule, de loin, elle aurait presque l'air d'aller bien. C'est quand elle se redresse sur ses jambes qu'on voit le carnage, le torse et le ventre cramé, plus aucun poil jusqu'à l'avant des cuisses. Mais question de survit, elle peut pas rester là repliée sur sa douleur. Elle cherche du regard, où à bien pu attérir le cornugon, ne sachant pas s'il est encore apte attaquer. Et là, elle voit quelqu'un debout au milieu de rien. la silhouette lui est familière, mais qu'est-ce qu'il fait là ? Elle voudrait lui dire de déguerpir, de courir se mettre à l'abris, mais tout ce qu'elle arrive à faire c'est un genre de jappement et de grognement pas très engageant

* Le cornugons derrière était toujours les quatres fers en l'air et désarmer, la hallebarde ayant attérit dans un fourré. Il est sur le terre plein derrière la lycane et semble retrouver un semblant de conscience en lâchant un nouveau râle aiguë, sans pouvoir se remettre debout encore , bien bien gazé.

Romeo Rosencrantz: *voit le démon qui n'a pas l'air engageant du tout - sérieusement, il s'en doutait - et commence à incanter un contre sort, c'est-à-dire qu'il va tâcher de pourrir la boule de feu de l'autre en interrompant son lien avec la Toile. Dans l'intervalle, il trouvera le temps de jeter un bref coup d’œil à la forme lycane signifiant "J'arrive.". S'il survit*

[17:27]  :: Romeo Rosencrantz has rolled a 51.

[17:27]  :: Rowan Maldorg has rolled a 62.

*le démon parviendra donc à incanter, limite avec un petit rire mesquin d'être parvenu à lancer son sortilège - pendant un moment, il s'est trouvé surpris qu'un humanoïde ait eu l'audace de l'interrompre. Bref, la boule fonce joliment sur Roméo qui, occupé à agiter les bras et scander pour rien, va se prendre la chose de plein fouet (jet pour moi-même, gravité des blessures suivant que c'est bas)*

[17:29]  :: Romeo Rosencrantz has rolled a 74.

Rowan Maldorg en profitait, il se remettait sur ses pattes en s'appuyant sur le murs et avisait le portail. L'occasion était belle, une belle ligne droite sans opposant encore vers le portail encore ouvert. Il remontait donc les escaliers aussi silencieusement qu'il put sans un regard en arrière.

Romeo Rosencrantz: *a le réflexe salvateur de faire un bon de côté sur la droite, même si, avouons-le, il se prend la roquette sur tout le flan. Adieu costume, les mèches de cheveux rebelles se raccourcissent, les sourcils avec - c'est mieux que de l'épilation laser. Comme c'est du feu et lui un vampire, il aime particulièrement la chose. Vraiment, vraiment, vraiment extra. Et fera un jet pour savoir si ça le fait passer en berserk ou pas* (50/50)

[17:30]  :: Romeo Rosencrantz has rolled a 52.

Agnès a entendu la chose faire un sale bruit aigue derrière elle. Le cornugon est donc toujours vivant. Pas question qu'il se relève pour lui sauter dans le dos ! Elle serre les dents chaque mouvement étant douleureux quand elle se retourne. Et tant que le bestiaux ne bouge pas, elle va finir de lui éclater la tête à coup de pioche, en espérant qu'elle en ait encore la force

[17:32]  :: Agnès has rolled a 11.

Romeo Rosencrantz: *reste lui-même, c'est beau. Alors, il incantera un sort de cape supérieure, afin de subvenir aux défauts de la magie*
[17:32]  :: Romeo Rosencrantz has rolled a 61.

* Le cornugons ne bougea pas, mais lâcha un râle plus fort de protestation ... secoué la tête et commencer a se remuer.*

*le démon s'avisera que le vampire est sous protection magique. Rusé, il viendra donc au corps à corps, bougeant sa masse imposante, pour aller chercher querelle à la façon des gladiateurs de notre temps. Il fond sur le vampire qui, pas démunit pour autant, l'attendra de pied ferme, des dagues effilées et enchantées sorties de ses manches roussies. C'est la rixe* (1>50 pour le démon, 51>100 en faveur de roméo)

[17:35]  :: Romeo Rosencrantz has rolled a 76.

*c'est-à-dire que le démon au corps-à-corps, on sent qu'il sort de sa zone de confort. Roméo esquive habilement l'assaut et lui plantera sa lame dans la jambe, avec un "Bien le plaisir, monsieur" tout à fait civil pour le diable - qui rugira de douleur comme de frustration. Nouveau round pour les deux zigotos (toujours en 1>50 pour démon, 51> 100 pour Roméo*

[17:36]  :: Romeo Rosencrantz has rolled a 89.

Agnès à tapé un coup sur la tête de cornugon pas très vaillant. Mais pas assez fort. Ca lui a fait mal en plus comme chaque geste qui tire sa peau à vif. Alors elle fait une espèce de bruit muant du couinnement plaintif au grognement de frustration. Ce qui sonnerait un peu comme un "méééheu !" elle recommence à lui tapé sur la caboche à cette sale bête !

[17:38]  :: Agnès has rolled a 66.

*le démon a reçu son coup de dague et, disons-le, en conçoit une irritation certaine. La lame elle-même, magique, pénètre sa chair sans difficulté et lui occasionne une sensation de déchirure latente. Il tentera de lancer son pied à la façon d'un matchde football en utilisant le buste de Roméo pour ballon mais, ce dernier ayant réussi son jet à 89, esquivera encore et, tel un habile danseur de tango, s'en reviendra pour plonger sa dague dans l'autre jambe "Touché !", s'exclame-t-il avec un accent anglais. Le démon commence doucement à tomber à genoux, mais n'en est pas pour autant à court de moyen. Nouvelle rixe*

[17:39]  :: Romeo Rosencrantz has rolled a 51.

Rowan Maldorg arrivé devant le portail, il vit une chose effrayante , le mettant en suspend un court instant le temps d'accuser le choc. L'évidence s'imposait, fermer le portail devenait tout bonnement vital ! C'était pas juste un portail pour faire chier avec trois planton derrière passant par là... c'était... il secoua la tête et avisait les pierre qui  vrillait encore en l'air armant une nouvelle aspersion acide.

[17:39]  :: Rowan Maldorg has rolled a 50.

* le cornugons de son coté retomba lourdement... au moins assommé vu l'impacte... va-t-il avoir la chance de se réveiller dans quelques heures? *

Romeo Rosencrantz: *toujours en prise avec son démon de poche personnel, l'esquive une nouvelle fois - de peu - et lui renvoie la politesse. Pan, une dague entre les côtes de l'être à genoux. C'est gratuit et amical. Nouveau round*

[17:41]  :: Romeo Rosencrantz has rolled a 70.

*le démon s'est prit un coup dans la jambe droite, un dans la gauche, un dans le thorax... a chaque fois il a tenté de frapper roméo et à chaque fois ce dernier a esquivé. Pour la quatrième fois consécutive, il tente d'enserrer le vampire... celui-ci, non content d'échapper à l'étreinte d'un ennemi affaibli, fonce sur lui et lui tranche la gorge. Propre*

Rowan Maldorg dégomma une pierre de justesse. Il fallait essayer de se calmer avant de réitérer avant que les saloperie ne passe, d'autant que voir le portail vaciller allait certainement pas aider, si lui voyait ce qu'il y avait de l'autre coté, c'était surement vrai en face aussi.

Rowan Maldorg respirait et incantait une seconde fois pour avoir une nouvelle pierre avant de déguerpir et se faire savater sauvagement.

[17:44]  :: Rowan Maldorg has rolled a 51.

Romeo Rosencrantz: *la voie à présent libre, se tourne vers Agnès et approche à pas vif, les dagues dans les mains* Mademoiselle ? *oui, "Mademoiselle" a un loup-garou. Ce vampire a un sens du tact extraordinaire ou une excentricité aberrante*

Agnès va remettre un coup sur le crane du cornugon qui ne bouge plus du tout, histoire d'être sûr et parce qu'elle trouve qu'il l'a bien mérité. Après quoi, raté ou pas, elle se retourne en entendant qu'on l'appelle. Elle voit un Roméo vivant et un gros truc mort en arrière plan. Alors la langue qui pend, des petits yeux fatigués et humide, elle agite légèrement le panache

[17:47]  :: Agnès has rolled a 39.

Rowan Maldorg vit les 6 pierres restantes se réunir en un seul point et imploser avec une légère onde de choc et un éclat lumineux très bref. Le cornugons qui respirait encore fut désintégrer , de même que les autres ayant expier. Il faillit redescendre les marches sur le cul et tituba jusqu'en bas sans pouvoir défaire son regard du centre de l'arène, dès fois qu'une nouvelle merde arrive... le palpitant remonté a 300 à l'heure dans la gorge et saisi d'une nouvelle pointe de paranoïa latente.

Romeo Rosencrantz: *prote des trace de brûlures et quelques jets de sang poisseux démoniaques - c'est-à-dire que malgré son art, percé des chairs et trancher des gorges d'une entité de taille immense n'est pas sans quelques à-côtés gênant. Il s'incline presque servilement devant la forme, ne sachant comment exprimer autrement une forme de reconnaissance ou tout du moins de non-dangerosité - les dialogues silencieux, il aime ça on dirait. Le vampire se tournera vivement à l'explosion, avançant lestement en direction de Rowan, guettant d'autres cibles à égorger tandis qu'il souffle* L'on dirait que votre mission est accomplie *jettera aussi un regard par-dessus son épaule*

Rowan Maldorg reposait un regard perdu sur le vampire, encore hagard au vue de ce qu'il avait vu de l'autre coté et de la soudaine pression. Et dans ce moment d’égarement, il commentait d'un :" Aye... j'ai des excuses a présenter a Dame Agnès" ... oui il est vraiment sous le choc pour dire qu'il va s'excuser. Il contournait mécaniquement le vampire, jetant quand même un œil par dessus l'épaule.

Romeo Rosencrantz: *guette les alentours pour eux - d'ailleurs si le gorgumachin dont Agnès s'occupait est encore en vie, ira promptement l'achever*

Agnès sursaute et couine quand ça explose plus loin. Les oreilles plaquée contre la tête, elle regarde partout et compris vers le ciel en serrant encore et toujours le manche de sa pioche dans sa grosse paluche. Elle tremble de douleur, de peur et de fatigue, le temps de se rendre compte que plus rien ne viens encore l'attaquer.... par contre il y a des gens là-bas. Elle les fixe

*l'est mort le bordel désintégrer avec la fermeture du portail*

Agnès les regarde un moment comme ça un peu ahurie. Ils sont debout, c'est que ça va. Elle ne cherche pas plus loin et s'assoit

Romeo Rosencrantz: *plus rien à tuer, donc... Les deux dagues disparaîtront dans les replis de ses manches. Il reste la forme louve plus loin. Le silence étant revenu, c'est sans doute le moment d'utiliser la voix ; le timbre se fait clair et doux* Agnès, vous allez bien ? *il ne sait même pas si elle comprend vraiment - et reste à distance, de peur de se faire déquiller car ayant perdu de sa prudence - Rowan prend les risques qu'il veut*

Rowan Maldorg rejoignait la lycane en oubliant les morts et le reste de la garnison qui attendait prêt du pont menant au village. Il se plantait devant elle et ne pipa mot, Rosencrantz lui arrachant les mots de la bouche. Il détaillait les plaies apparentes.

Agnès répond à Roméo par un faible gémissement. Elle a besoin de récupérer et économise ses forces. Et surtout elle a mal. Mais elle a compris. Par contre elle comprend moins bien pourquoi ROwan se met devant et la fixe sans rien dire. Pourquoi il regarde comme ça. Elle le ventre à l'air et tout cramé, l'épaule rouge de sang, la cuisse cautérisée et elle pige pas pourquoi il la regarde comme ça. Pas trop futé, la bête. Si elle a un doute, elle hérisse le poil, enfin ce qu'il lui en reste, dans le dos et sur la tête quoi

Romeo Rosencrantz: *pressent plutôt qu'il ne comprend que la louve s'énerve, il avance lentement et pose une main légère sur l'épaule de Rowan - il n'est pas très tactile, d'habitude* Peut-être devriez-vous reculer, l'ami. Éprouvée ainsi et dans son état, la frontière entre ami et ennemi s'est bien amincie *ne le forcera pas à bouger s'il ne le désire pas*

Romeo Rosencrantz: *du reste, détaille la forme de celle qu'il reconnait par l'odeur et les yeux... mais pas le reste. Elle est blessée, mutilée par endroit, poilue comme une portugaise sur tout le reste. Heureusement qu'il est vampire et qu'il en a vu d'autres*

Rowan Maldorg retrouvant un semblant de raisonnement, il sorti de sa torpeur et reculait donc prudement. Il embrayait rapidement a mi-voix :" Il faut démobiliser les gars qui sont en faction sur le pont sud, trouver un soigneur et voir si Clé et Enzo ont eut plus de chance de leur coté. Vous restez avec elle ?"

Romeo Rosencrantz: *opine* Je m'en occupe, Rowan. Allez retrouver tous les autres, vous me ferez parvenir de leurs nouvelles, j'espère qu'ils vont bien *porte son regard à l'arène* ... *puis sur Rowan* Bon travail, en tout cas. ça ne devait pas être facile à gérer, surtout que j'imagine à quel point c'était inattendu.

Agnès dresse une oreille pour les écouter parler sans être vraiment très attentive aux mots. Yen a trop pour sa cervelle fatiguée. Elle les connait ces deux là et ne se sent pas menacée, alors ça va. Elle commence à se lécher les plaies et brulures

Rowan Maldorg ne sembla pas relever, son regard se perdit un instant sur les corps calcinés et prit soin de passer derrière le vampire pour laisser l'espace personnel de la lycane en paix. En dehors de quelque bleu et d'une bosse, il s'en sortait bien, il abandonnait les pioches et les lunettes de protections derrière lui filant d'un pas de plus en plus rapide vers le village jusqu'au pas de course.

Romeo Rosencrantz: *regarde ce qu'elle tient en main* ... Une pioche *sourit malgré lui* Faut-il vraiment que vous y soyez allée par désespoir, Agnès *secoue lentement la tête, les bras ballants* Tant de morts, tout cela pour la soif de puissance d'un fanatique...

Romeo Rosencrantz: *décide qu'il en a marre de la prudence et approche, à portée de bras, ou de griffes*

Agnès le regarde du coin de l’œil, la babine qui frémis, le poil un peu hérissé derrière le cou. Plus une mise en garde qu'une vrai menace. Parce qu'elle a mal. Elle regarde la pioche comme il lui en parle et penche la tête sur le côté. Elle ne lâche pas pour autant cet objet. Peut-être qu'elle l'aime bien

Romeo Rosencrantz: *recule par prudence, s'époussette le vêtement et replace une mèche de- ah non, elle est cramée*  Peut-être désirez-vous rejoindre un autre abri pour vous soigner, là où il y aura l'équipement adéquat. Vous pouvez inversé le processus ?

Romeo Rosencrantz: *l'observe mais son maintient formel et ses formules pragmatiques attestent du fait qu'il est décontenancé. C'est la première fois qu'il la voit ainsi et ne connait pas du tout son fonctionnement - déjà qu'en femme c'est pas gagné, si on rajoute la louve dans le tas...*

Agnès le processus... il lui en fait un beau de processus. La maintenant, elle ne sait même plus ce que ça veut dire. Pour ce qui est de l'abri et de soigner ça passe encore, mais le processus... Elle se lève en plissant le dessus du museau. C'est une grimace de douleur. Puis elle fait quelques pas, s'arrête, le regarde et attend. Est-ce qu'il va piger ?

Romeo Rosencrantz: *voit une loup-garou avec une pioche en main qui se dresse, en sale état. Déduction : "what the f***?". A tout prendre, il va tenter de faire quelques pas en cercle mais en direction du chemin de terre, comme suggérer de se mettre en marche...*

Agnès pense qu'il a pigé. Il va bien dans la bonne direction, une des meilleurs pour trouver un abri... et peut-être se soigner. Enfin ça, ça reste à voir pour les soins. Pour le moment elle le suit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Grande Bataille [Groupe 3, Rowan, Agnès, Romeo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Super grande bataille ( tous ceux qui peuvent chasser de tous Clan+ BLAIREAUX)
» Reconquista. [Gobelins]
» [Légende] La grande bataille d'Ilias
» Bataille de Wargram
» Bataille terrestre d' ABOUKIR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres d'Asylum :: Partie RP :: Vos Aventures-
Sauter vers: